La foi

La foi joue un rôle très important dans notre personnalité et notre vie. Le Petit Robert la définit comme « une confiance totale en quelqu’un ou en quelque chose ».

La foi joue un rôle très important dans notre personnalité et notre vie. Le Petit Robert la définit comme « une confiance totale en quelqu’un ou en quelque chose ».

Nous ne pouvons pas faire grand-chose si nous n’avons pas la foi. Nous faisons confiance aux banques, autrement nous n’y déposerions pas notre argent. Nous faisons confiance à notre employeur, ou nous ne travaillerions pas huit heures par jour et n’attendrions pas d’être payés à la fin du mois. Nous avons foi en notre partenaire, nos proches, nos amis, et nos voisins. Nous avons confiance dans les tribunaux, la police, l’armée, les entreprises, l’État, les voitures, les trains et les avions. La vie repose sur elle, il est impossible de faire quoi que ce soit sans elle. Il y a différents degrés et types de foi, mais personne ne peut croire en rien du tout.

Tout d’abord, nous avons foi en nos parents, tout spécialement notre mère. Elle est comme Dieu pour son enfant car elle l’a engendré et elle le maintient en vie. Graduellement, cette foi s’étend aux autres membres de la famille et aussi à son propre soi. La qualité de cette expérience avec nos parents conditionnera l’expérience que nous pourrons faire avec n’importe qui ou n’importe quoi d’autre.

Peut-être que la forme la plus élevée ou évoluée de confiance est la foi en Dieu. C’est relativement facile d’avoir foi en nos parents, proches, amis, voisins et employeurs car ce sont des personnes tangibles dont nous faisons directement l’expérience ; mais avoir foi en Dieu dont nous n’avons aucune expérience, ce n’est pas si simple. Et bien que cela ne soit pas si simple, c’est la meilleure chose qui puisse arriver à un être humain.

Avoir foi seulement dans les choses tangibles n’est pas si merveilleux et ne servira aucun autre but puisque ce monde est éphémère. Avoir foi en soi mais pas en Dieu est également incomplet car sans prendre Dieu en considération, nous n’avons pas l’entière compréhension de notre véritable nature.

Les personnes athées ont foi dans les choses matérielles ou en elles-mêmes, mais une telle foi est incomplète. Par exemple, Hiranyakashipu était le démon le plus puissant de l’histoire de l’univers. Il pouvait vaincre qui il voulait, pourtant il se sentait en insécurité et avait peur de son propre fils, Prahlada. Cependant, Prahlada était sans peur car il avait foi en Dieu.

De nos jours, les personnes pensent même très peu à Dieu, et ont seulement foi dans les choses matérielles ou dans des conceptions d’elles-mêmes incomplètes. C’est pour cela que le monde est très peu sûr et que les gens sont pleins de peur.

Nous sommes éternels, mais le monde est en perpétuel changement. Pour un être éternel, avoir seulement foi en des objets ou fréquentation temporaires ne peut pas être pleinement satisfaisant et permettre de s’épanouir dans son essence. Tous les accomplissements d’ordre matériel finissent alors par être insatisfaisants. Seule une personne qui a foi en Dieu est pleinement satisfaite. Toutes les autres restent vides et seules. Avoir foi en Dieu n’est pas lui faire une faveur. C’est nous faire une faveur à nous. Dieu ne retire aucun bénéfice de notre foi en Lui, mais nous oui. Grâce à la foi, paisibles, équilibrés, centrés, ancrés, libres de l’anxiété, sécurisés, bons, tolérants, respectueux, heureux et aimants. Qui ne voudrait pas avoir ces qualités ? Les gens partent en retraite spirituelle, participent à des séminaires et payent très cher des coachs de vie et des thérapeutes pour avoir certaines de ces qualités, et ils échouent souvent ou connaissent un succès temporaire. Mais le petit garçon Prahlada était si calme et si paisible même lorsque sa vie était réellement en danger.

La foi est la plus grande bénédiction qui soi. C’est la seule chose qui apporte un réel changement dans nos vies. C’est pour cela que Shri Rupa Goswami dit que la foi est le commencement de la bhakti. La foi est le fondement de toute voie spirituelle, mais elle a une importance toute particulière dans la bhakti. De ce fait, il faut l’acquérir à tout prix. Si nous ne l’avons pas, il faut prier pour l’avoir. Elle vient facilement par la grâce de dévots. Ainsi, si vous la voulez, il faut rencontrer des dévots, passer du temps avec eux, écouter leurs paroles et les servir. La foi en Dieu veut également dire foi dans les écritures – shastra – et cela vient en les écoutant de personnes qui ont foi en elles.

Après tout ce discours sur la foi, qu’est-ce que cela signifie vraiment, concrètement, pour un dévot qui vit dans la modernité ? À vrai dire, comment pouvons-nous connaître l’intensité de notre foi en Dieu?  Et comment pouvons-nous la mesurer?

Nous pouvons penser que nous avons plus de foi que nous n’en avons réellement. Un bon test est d’évaluer votre foi en votre guru, une incarnation vivante de Shri Krishna Lui-même. Le guru est le test décisif de notre foi. Le guru peut parfois agir intentionnellement d’une façon qui nous pousse à évaluer notre foi en lui, et, finalement, en Dieu. Dans de telles situations, nous avons besoin de plonger en nous et nous demander honnêtement si nous n’avons pas de doute sur lui. Doutons-nous de ses mots, ses instructions, ou de décisions qu’il a prises ? Peut-être notre manque de foi est-il plus subtil que cela. Pensons-nous savoir mieux que lui ? Cela nous dérange-t-il ou nous sentons-nous mal à l’aise lorsqu’il montre sa faveur à un autre dévot ? Pensons-nous que ce dévot ne le mérite pas ? Critiquons-nous son comportement ou devons-nous nous empêcher de le faire ?

Si nous avons pleinement la foi, alors notre cœur s’accordera avec le cœur du guru, tout comme les cœurs de deux amoureux. Plus notre cœur est aligné avec celui du  guru, plus nous sommes alignés avec Dieu. Le guru est le terrain d’essai. Mais si nous sommes incapables d’accorder notre cœur avec le sien, alors le moins que nous puissions faire est de ne pas l’envier. Autrement, nous sommes condamnés.

Notify me of new articles

Comments are closed.

  • Satyanarayana Dasa

    Satyanarayana Dasa
  • Daily Bhakti Byte

    Happiness can only come from where it exists – a spiritual object, which is Krishna.

    — Babaji Satyanarayana Dasa
  • Videos with Bababji

  • Payment

  • Subscribe

  • Article Archive

  • Chronological Archive

© 2017 JIVA.ORG. All rights reserved.