Introduction à la psychologie védique Jiva

Vedic PsychologyComments Off on Introduction à la psychologie védique Jiva

La spiritualité signifie se rendre compte de l’existence de l’esprit, de la conscience, de la personne suprême, ou de Dieu. Toutes les autres connaissances renvoient à la matière, et dans les Upanishads, elles sont considérées comme une connaissance d’ordre inférieure car elles ne nous élèvent pas.

« La spiritualité signifie se rendre compte de l’existence de l’esprit, de la conscience ou de la personne suprême, de Dieu. Toutes les autres connaissances renvoient à la matière et dans les Upanishads, elles sont considérées comme une connaissance d’ordre inférieure car elles ne nous élèvent pas. Notre caractère reste le même. Nous demeurons une personne pleine de désirs matériels : colère, convoitise, avarice, avidité, dépression, peur, anxiété, stress. Nous restons dans ces sphères-là. Nous tâtonnons dans l’obscurité de la matière. Et l’esprit c’est de la matière. C’est la connaissance spirituelle qui élève notre conscience de la sphère matérielle. Alors seulement grâce à elle nous serons en capacité de voir qui nous sommes. À moins de savoir qui nous sommes, nous souffrons et souffrirons continuellement, à tout jamais. La seule chose qui change en vérité est notre type de souffrance. Et parfois nous prenons ce changement pour du bonheur ». 

Babaji Dr. Satyanarayana Dasa

La psychologie védique Jiva est un nouveau pan de la science humaine conçu par Babaji, qui combine la théorie issue des shastras avec des techniques pratiques de psychothérapie enseignées par Joshika Devi Dasi (Jessica Richmond). Son but est d’aider les gens à comprendre, contrôler et transcender leur esprit pour qu’ils expérimentent le véritable bonheur et, ultimement, l’amour inconditionnel. Il est tout spécialement important pour les personnes engagées dans un cheminement spirituel de comprendre ce qu’est l’esprit, ses fonctionnements et ses relations, si elles veulent voir leurs efforts couronnés de succès. 

Chaque personne sincère dans sa pratique spirituelle, peu importe la voie qu’il ou elle suit, tente d’opérer un changement au niveau de l’état de son esprit, c’est-à-dire un changement dans sa conscience mentale. Il est alors très important de savoir comment l’esprit fonctionne. Quelles sont ses caractéristiques ? Quelles sont ses fonctions ? Comment est-il relié à l’intellect, à l’égo ou aux sens ? Qu’a-t-il à voir avec les impressions et comment certaines situations déclenchent certaines réactions et émotions ? Certaines personnes peuvent déjà connaître ces concepts en théorie mais ne sont pas pour autant capables de les appliquer efficacement à leur propre esprit. Cela demande beaucoup de pratique, de discipline et de guidance pour observer et gérer notre propre esprit, le nettoyer des schémas de pensées négatives et des angles morts. Si nous ne sommes pas capables de faire toute la lumière sur notre propre esprit et de le contrôler, comment pouvons-nous percevoir notre être véritable, libéré de ces conditionnements ? 

La psychologie védique Jiva est fondée sur quatre décennies d’études et d’enseignements par Babaji des écritures védiques, le corpus de connaissance le plus profond et minutieux sur tous les aspects de l’esprit humain et du soi. Cette approche dynamique associe ce socle de vérités ultimes donné par des êtres réalisés, avec la pratique de la psychologie moderne, de l’ayurveda et des techniques de yoga. Il s’agit d’aiguiser la conscience de soi-même, l’observation de soi et ses capacités d’introspection en mettant en pratique la théorie. La psychologie védique, fondée sur les écritures, ne gère pas les symptômes mais la maladie elle-même et va à la racine du problème. C’est un voyage à l’intérieur de soi pour cheminer vers notre véritable identité, nous permettant de comprendre qui nous sommes vraiment. 

Concrètement, elle donne aussi de puissantes stratégies sur la manière de rester neutre et calme dans le moment présent, d’éviter d’agir de façon impulsive en suivant les humeurs changeantes et persuasives de l’esprit : goûts, aversions, plaisirs, peines. La psychologie védique enseigne comment l’esprit peut être un ami ou un ennemi, en fonction de notre connaissance de notre esprit et de la manière de le contrôler. 

Le manque de contrôle de l’esprit est le coupable de beaucoup de maladies des temps modernes, trop souvent faussement attribuées aux causes extérieures. L’étude de l’esprit humain est utile pour chaque personne et aide à cultiver des relations aimantes et pleines de compassion dans tous les aspects de la vie. La psychologie védique nous aide à comprendre les aspects de notre esprit et ses comportements, tout comme il faut comprendre les différentes parties d’une voiture avant de la conduire. Connaître cela nous permet de nous détacher de l’esprit afin que nous gagnions ainsi du contrôle sur lui et, ultimement, nous libérer, être en paix. 

Depuis ces dernières années, Babaji a formé son étudiante Joshika Devi Dasi (Jessica Richmond), psychothérapeute américaine, à la psychologie védique. Elle est titulaire d’un Master en conseil en santé mentale et est certifiée professeur de yoga de l’ashram Shivananda (Nasik, Inde). Elle est également diplômée de la Kripalu Ayurvedic School. En tant que consultante en psychologie védique Jiva, Joshika s’appuie sur ses dizaines d’années d’expérience, passées à étudier les gens, à observer leur comportement et à analyser leur esprit, pour enseigner à ses clients comment gérer leurs anxiété, addictions, traumas, dépression, colère, jalousie, deuils, peurs et relations difficiles. Babaji et Joshika ont passé ces dernières années à appliquer les concepts de psychologie védique de façon pratique aux clients de Joshika et ont obtenu d’incroyables résultats. Ils ont décidé d’ouvrir leur approche à la communauté de dévots et de yogis pour que tout le monde apprenne à gérer son esprit à l’aide de cette théorie ancestrale équipée d’outils modernes.

Babji avec Joshika, consultante de la psychologie védique Jiva

Notify me of new articles

Comments are closed.

  • Satyanarayana Dasa

    Satyanarayana Dasa
  • Daily Bhakti Byte

    Time passes quickly in happiness and stretches in suffering. This is because happiness means moving towards the self which is beyond time, and suffering means moving away from self.

    — Babaji Satyanarayana Dasa
  • Videos with Bababji

  • Payment

  • Subscribe

  • Article Archive

  • Chronological Archive

© 2017 JIVA.ORG. All rights reserved.