Le Kaliyuga est glorieux grâce au kirtana (2)

Généralement, nous entendons dire que le Kaliyuga est le pire des quatre yugas car l’adharma est plus important que le dharma en cet âge. Dans le Satyayuga, le dharma s’était manifesté à cent pour cent. Par la suite, il s’est progressivement réduit à vingt-cinq pour cent dans le Kaliyuga. Cependant, il y a toujours un certain équilibre dans la nature. Bien que d’un point de vue de l’accomplissement de dharma il soit désavantageux de naître dans le Kaliyuga, pour atteindre la perfection spirituelle, le Kaliyuga a un avantage grâce à la puissance du kirtana. Shri Jiva Gosvami explique cela dans l’anuccheda suivant du Bhakti Sandarbha.

L’anuccheda 271

Par conséquent, le sage Karabhajana dit au roi Nimi :

« Ceux qui sont cultivés dans la sagesse spirituelle (aryah), qui peuvent reconnaître la qualité inhérente de toute chose (guna-jnah) et qui extraient ainsi l’essence de toute chose (sara-bhaginah), exaltent la valeur essentielle du Kaliyuga, dans lequel tous les buts auxquels il est possible d’aspirer peuvent être atteints simplement par la pratique du sankirtana ». (SB 11.5.36)

Dans le contexte de ce verset, le mot « guna-jnah », « ceux qui peuvent reconnaître la qualité inhérente de toute chose », signifie « ceux qui reconnaissent la qualité du Kaliyuga sous forme de propagation généralisée du kirtana ». Par conséquent, ils sont connus sous le nom de sara-bhaginah ou « ceux qui ne saisissent que l’essence de toute chose » (sara-matra-grahanah) car ils ne se soucient pas des défauts de Kali. C’est pour cette raison qu’ils exaltent le Kaliyuga.

Le sage Karabhajana décrit la vertu de cet âge dans la deuxième ligne du verset. Le pronom « yatra », « dans lequel », signifie « dans le Kaliyuga » et les mots « sankirtanena eva », « simplement par la pratique du sankirtana », signifient « par le sankirtana seul, sans dépendre d’aucune autre pratique (sadhana) ». Les mots « sarvah svarthah », « tous les objectifs recherchés », signifient « toutes les différentes fins à atteindre (sadhyah) par des milliers de méthodes prescrites pour les autres yugas, telles que la pratique de la méditation dans le Satyayuga ». [Dans le Kaliyuga, tout cela est atteint simplement par le sankirtana].

Commentaire de Satyanarayana Dasa

Le résultat qu’il est possible d’atteindre en entreprenant une pratique spirituelle pendant des milliers d’années dans d’autres yugas peut être atteint en peu de temps dans le Kaliyuga par la pratique du kirtana. En effet, il est possible d’atteindre une fin beaucoup plus précieuse sous forme d’un amour pur pour Krishna, ce but étant inconnu même des grands sages dans les temps anciens. Par conséquent, ceux qui sont capables de reconnaître la qualité inhérente de toute chose louent le Kaliyuga, bien qu’il regorge de nombreux vices et qu’il soit considéré comme le plus dégradé de tous les yugas. Le kirtana est comme un puissant empereur pieux qui chasse tous les mauvais défauts de Kali. C’est ce qu’affirme Sukadeva :

« Ô Roi, le Kaliyuga est en effet un réservoir de tous les vices, mais il a une grande vertu. Simplement en pratiquant le kirtana de Shri Krishna, la personne est libérée de tout esclavage et elle atteint la destination suprême ». (SB 12.3.51)

J’avais entendu une histoire populaire, d’origine inconnue, sur la gloire du Kaliyuga. Il était une fois une réunion de grands sages, qui se réunirent pour discuter de la grandeur des différents yugas. Il n’y avait pas de consensus quant au meilleur yuga, alors ils décidèrent d’approcher Vyasadeva et de prendre son avis. Ils allèrent tous à son domicile à Badarika Ashrama dans l’Himalaya. Lorsqu’ils y arrivèrent, Vyasa se baignait dans la rivière Sarasvati. Chaque fois qu’il plongeait la tête dans l’eau, il en sortait en murmurant : « Kali est grand ». Lorsqu’enfin il sortit de l’eau, les sages lui demandèrent la raison de cette récitation. Pour y répondre, Vyasa leur expliqua que Kali est le meilleur yuga car en cet âge il est possible d’atteindre le but le plus élevé de la vie grâce au kirtana seul. Connaissant cet attribut de Kali, le roi Parikshit n’a pas tué Kali personnifié bien que ce dernier eût offensé un taureau en lui brisant les trois pattes. 

Nous pouvons noter que bien que le kirtana soit disponible dans chaque yuga, il ne devient répandu qu’en âge de Kali. Shri Jiva Gosvami explique la raison de cela dans le prochain anuccheda.

À suivre

Notify me of new articles

Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Satyanarayana Dasa

    Satyanarayana Dasa
  • Daily Bhakti Byte

    If you don’t work under the guidance of the Guru, you will make a lot of external changes to make yourself happy. You change but you don’t really change. Your character remains the same. Internal change takes a lot of effort because our material ego doesn’t like to change. Ego resists change.

    — Babaji Satyanarayana Dasa
  • Videos with Bababji

  • Payment

  • Subscribe

  • Article Archive

  • Chronological Archive

© 2017 JIVA.ORG. All rights reserved.